FIFAC, 4ÈME, ÇA TOURNE !

bandeau fifac2022

FIFAC, 4ÈME, ÇA TOURNE !

Le Festival International du Film documentaire Amazonie-Caraïbes se tiendra du 11 au 15 octobre 2022 à Saint-Laurent du Maroni, en Guyane.

Si nous avons cette année un président de jury plutôt porté sur la fiction, il n’en est pas moins porteur d’un regard aiguisé sur les questions de filière et de production liées à la chaine audiovisuelle. Né à Cayenne et vivant en région parisienne, Edouard Montoute sera sans nul doute un président juste et à l’écoute des 26 films sélectionnés en compétition. Son parcours de comédien mais aussi de réalisateur nous rappellera ainsi que le documentaire est un film !

l sera entouré de 5 jurés aux parcours éclectiques, complémentaires et remarquables ! De la Guyane à la Martinique en passant par le Brésil tout en faisant un détour par l’Hexagone…

Avec plus de 20 films (fiction & doc) à son actif, Jorane Castro (Brésil) est scénariste et réalisatrice. Elle connait particulièrement bien la région de Para (nord-ouest Brésil) ; son expérience de l’Amazonie éclairera sans nul doute bon nombre de films parfois tournés dans de périlleuses conditions.

A ses côtés, Emmanuel Migeot, aujourd’hui directeur du pôle documentaires Histoire et Culture de France Télévisions. Son parcours d’historien, de producteur puis à France télévisions lui confère des connaissances non seulement historiques mais aussi en termes d’impact et de diffusion.

Originaire de la Martinique, Arlette Pacquit connait bien le FIFAC pour y avoir déjà participé en tant que réalisatrice. Son passé de journaliste sera une carte maîtresse pour ce jury 2022, pour apporter une touche de déontologie et d’impartialité, face à des intentions d’auteurs, d’ autrices peut-être parfois plus difficiles à cerner. 

Cyrille Pérez est un atout pour cette édition. A la fois producteur de films et de fictions (notamment sur la Guyane), il est aujourd’hui président de la Commission Télévision de la PROCIREP. Un rôle qui lui confère l’attribution d’aides à la création en audiovisuel pour les genres de l’animation, du documentaire et de la fiction. Sa vision et son expérience seront des atouts majeurs.

Quant à Marvin Yamb, qui clôture ce jury 2022, il est Guyanais et immergé dans la production audiovisuelle ; c’est un choix de vie, une passion. Qu’il soit assistant ou réalisateur, il passe de la fiction au documentaire avec une aisance remarquable. Là encore l’expérience du terrain sera une valeur ajoutée.

Après cinq jours de festival, la soirée de clôture se déroulera dans le Camp de la Transportation à Saint-Laurent du Maroni, une soirée durant laquelle le jury aura la responsabilité de décerner quatre prix :

  • Le Grand prix FIFAC – France Télévisions, meilleur film documentaire (long-métrage)
  • Le Prix spécial du jury (long-métrage)
  • Le Prix du meilleur (court-métrage documentaire)
  • Le Prix du meilleur contenu digital
CONTACT PRESSE FIFAC
 
 

FIFAC, 4ÈME, ÇA TOURNE !

FIFAC, 4ème, ça tourne !

Le Festival International du Film documentaire Amazonie-Caraïbes se tiendra du 11 au 15 octobre 2022 à Saint-Laurent du Maroni, en Guyane.

Si nous avons cette année un président de jury plutôt porté sur la fiction, il n’en est pas moins porteur d’un regard aiguisé sur les questions de filière et de production liées à la chaine audiovisuelle. Né à Cayenne et vivant en région parisienne, Edouard Montoute sera sans nul doute un président juste et à l’écoute des 26 films sélectionnés en compétition. Son parcours de comédien mais aussi de réalisateur nous rappellera ainsi que le documentaire est un film !

Il sera entouré de 5 jurés aux parcours éclectiques, complémentaires et remarquables ! De la Guyane à la Martinique en passant par le Brésil tout en faisant un détour par l’Hexagone…

Avec plus de 20 films (fiction & doc) à son actif, Jorane Castro (Brésil) est scénariste et réalisatrice. Elle connait particulièrement bien la région de Para (nord-ouest Brésil) ; son expérience de l’Amazonie éclairera sans nul doute bon nombre de films parfois tournés dans de périlleuses conditions.

A ses côtés, Emmanuel Migeot, aujourd’hui directeur du pôle documentaires Histoire et Culture de France Télévisions. Son parcours d’historien, de producteur puis à France télévisions lui confère des connaissances non seulement historiques mais aussi en termes d’impact et de diffusion.

Originaire de la Martinique, Arlette Pacquit connait bien le FIFAC pour y avoir déjà participé en tant que réalisatrice. Son passé de journaliste sera une carte maîtresse pour ce jury 2022, pour apporter une touche de déontologie et d’impartialité, face à des intentions d’auteurs, d’ autrices peut-être parfois plus difficiles à cerner. 

Cyrille Pérez est un atout pour cette édition. A la fois producteur de films et de fictions (notamment sur la Guyane), il est aujourd’hui président de la Commission Télévision de la PROCIREP. Un rôle qui lui confère l’attribution d’aides à la création en audiovisuel pour les genres de l’animation, du documentaire et de la fiction. Sa vision et son expérience seront des atouts majeurs.

Quant à Marvin Yamb, qui clôture ce jury 2022, il est Guyanais et immergé dans la production audiovisuelle ; c’est un choix de vie, une passion. Qu’il soit assistant ou réalisateur, il passe de la fiction au documentaire avec une aisance remarquable. Là encore l’expérience du terrain sera une valeur ajoutée.

Après cinq jours de festival, la soirée de clôture se déroulera dans le Camp de la Transportation à Saint-Laurent du Maroni, une soirée durant laquelle le jury aura la responsabilité de décerner quatre prix :

  • Le Grand prix FIFACFrance Télévisions, meilleur film documentaire (long-métrage)
  • Le Prix spécial du jury (long-métrage)
  • Le Prix du meilleur (court-métrage documentaire)
  • Le Prix du meilleur contenu digital
CONTACT PRESSE FIFAC
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
favicon-fifac

ABONNEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Pour rester informé de l'actualité du FIFAC,
merci de remplir le formulaire ci dessous :