Search:
 

MERCREDI 07/10

Synopsis

En 1984, après de nombreux séjours sur le Haut-Maroni, ma mère décide d’acheter auprès de Joseph Bernes, un ancien orpailleur originaire de Sainte-Lucie, une petite maison dans le village de Wacapou, persuadée que nous pourrions y séjourner de manière régulière, et peut-être même définitive. Attenant à la maison, un terrain d’une dizaine de mètres carrés permettait de cultiver quelques légumes et des fruits. C’est la seule maison qu’elle aie jamais possédée. Mais la guerre civile éclate au mois de juillet 1986 au Suriname, et il devient moins imaginable pour elle de se rendre à Wacapou. La maison, ainsi que le désir d’y vivre s’estompa et ne fut bientôt plus qu’un tas de photographies trop sombres et un acte de propriété délavé. Je suis retourné au vieux village de Wacapou à de nombreuses reprises ces dix dernières années, notamment en décembre 2017 pour tenter de retrouver la maison de ma mère.

LE réalisateur

Mathieu Kleyebe Abonnenc

A travers une démarche multiforme qui comprend les activités d’artiste, de chercheur, de commissaire d’exposition et de programmateur de films, Mathieu Kleyebe Abonnenc s’attache à explorer les zones négligées par l’histoire coloniale et post-coloniale. L’absence, la hantise et la représentation de la violence sont autant de thèmes abordés dans le travail de l’artiste qui procède par extraction et excavation et oeuvre à la réinscription, dans l’histoire collective, de personnalités et de matériaux culturels passés sous silence. Engageant souvent la collaboration d’acteurs issus de divers champs disciplinaires et incorporant la production de dessins, de films, de diaporamas et de dispositifs discursifs, la pratique de Mathieu Kleyebe Abonnenc se définit plus particulièrement en fonction d’une interrogation, d’un tissage d’affiliations et d’une réflexion sur le rôle des images dans la formation des identités.

Un film de Mathieu Kleyebe Abonnenc

France – Guyane / 2018 / 26mn 

Production Mathieu Kleyebe Abonnenc

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

• Mercredi 07/10 – 15h07 (heure Guyane)

• Mercredi 07/10 – 21h28 (heure Guyane)

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

AVANT-PREMIÈRE FRANCOPHONE

Unbroken

Synopsis

Le Jamaïcain Laron Williamson, amputé d’une jambe, se lance dans l’aviron dans le but de participer aux Jeux paralympiques. Quand il apprend que la nature de son amputation signifie sa non qualification, il doit choisir entre abandonner l’aviron ou se mesurer à des rameurs valides. Unbroken est l’histoire inspirante de la façon dont Williamson défie toute attente pour se qualifier pour l’équipe olympique jamaïcaine d’aviron.

LA réalisatrice

Gabrielle Blackwood

Gabrielle Blackwood est une réalisatrice et directrice de la photographie jamaïcaine primée qui a écrit, réalisé et tourné des courts-métrages, des documentaires et des publicités en Jamaïque et en Nouvelle-Zélande. Ses films ont été projetés à le Pan African Film Festival (PAFF) à LA, Diversity in Cannes (Prix du public, meilleur court-métrage), The American Black Film Festival, Festival International du Film Pan Africain de Cannes (Meilleur court-métrage), LA Film & Script Film Festival (Best Short Doc), Bentonville Film Festival (Prix du public), Impact Doc Awards, DOC LA Festival, Trinidad & Tobago Film Festival (Best Doc Feature nominee), Edinburgh Short Film Festival, The Havana International Film Festival, le Festival Île Courts, le Bermuda International Film Festival et la Caribbean Film Academy Brooklyn, New York, entre autres. Gabrielle Blackwood est également récipiendaire du Geoff Evans Award for Excellence in Screen Production en Nouvelle-Zélande. Son scénario Kendal a également été sélectionné pour un Sundance Lab, le Screencraft Drama Feature Writing Competition et est lauréat du Caribbean Tales 2019 Big Pitch Competition.

Née en Jamaïque, Gabrielle Blackwood qui a sa maîtrise (Hons) et Post Grad Dip. en production d’écran de l’Université d’Auckland, en Nouvelle-Zélande et un BA (Hons) en médias et communication de l’Université des Antilles, est la présidente sortante de la Jamaica Film & Television Association (JAFTA), un co-organisateur de Women In Film Jamaica et réside à Kingston en tant que réalisatrice indépendante.

Un film de Gabrielle Blackwood

Jamaïque / 2020 / 12mn / anglais sous-titré français

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

• Mercredi 07/10 – 18h (heure Guyane)

• Vendredi 09/10 – 21h30 (heure Guyane)

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Synopsis

Kébert Bastien, un musicien engagé, se livre dans une lutte sans merci pour concrétiser ce rêve de liberté et de bien-être nourri par Janil Louis-Juste, professeur à l’Université d’état d’Haïti, assassiné le 12 janvier 2010. En effet, pour pérenniser cette lutte et faire propager les idées de société du professeur, Kébert va devoir investir les rues de la capitale et se battre à côté des plus démunis pour pouvoir atteindre son idéal qui n’est autre que de voir une société plus juste et plus équitable.

LE réalisateur

Raymond Samedy

Raymond Samedy est caméraman, monteur, réalisateur de documentaire social, de clips vidéo et photographe. Il a suivi une formation à l’école de documentaire social de Bel-Air en Haïti. Il travaille depuis 2010 comme monteur et caméraman dans plusieurs stations de télévision de la capitale haïtienne, et actuellement à la Radio Télévision Caraïbes (RTVC). Il produit également des films longs et courts sur différentes thématiques pour le web et pour la télé.

Un film de Raymond Samedy

Haïti / 2019 / 15mn / Créole haïtien sous-titré français

 

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

• Mercredi 07/10 – 18h13 (heure Guyane)

• Vendredi 09/10 – 21h43 (heure Guyane)

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Synopsis

Isolée sur les îles du Salut, une troupe de singes capucins et un couple de paons vivent une mystérieuse épopée. La faune et la flore effacent doucement les vestiges de ce lieu de mémoire, connu pour abriter un des bagnes les plus durs de Guyane.

LE réalisateur

Rémi Rappé

Après avoir étudié la biologie à l’Université de Bordeaux, Rémi Rappé a beaucoup voyagé. Rapidement, il a voulu retransmettre en images ses expériences visuelles, sociales et naturalistes. Il s’est naturellement tourné vers l’IFFCAM (Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute) où il a réalisé ses deux premiers documentaires. Depuis Rémi travaille en tant que réalisateur ou chef-opérateur de documentaire nature pour les télévisions françaises et étrangères.

 

Un film de Rémi Rappé

France – Guyane / 2019 / 6mn

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

• Mercredi 07/10 – 15h (heure Guyane)

• Mercredi 07/10 – 21h22 (heure Guyane)

  À LA TV
La 1ère Guyane, Guadeloupe, et Martinique

• Mercredi 07/10 – 21h10

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
X
favicon-fifac

ABONNEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Pour rester informé de l'actualité du FIFAC,
merci de remplir le formulaire ci dessous :