Search:
s_aimer-en-Guyane

S’aimer en Guyane

S'aimer en Guyane
s_aimer-en-Guyane

Synopsis

Nous sommes tous le fruit de rencontres humaines et amoureuses, de coups de foudre, de flirts, de passions, de crises et parfois de relations douloureuses… Quelles histoires d’amour porte-t-on dans son sang quand on est Guyanais ? Comment se vit l’amour dans ce département français d’Amérique du Sud à l’histoire complexe ? Aujourd’hui la société guyanaise puise ses racines dans le monde entier. Parler d’amour en Guyane c’est nécessairement aborder la diversité culturelle et l’histoire migratoire. Quelles difficultés peut rencontrer un couple dont les deux membres sont issus de deux cultures différentes ? Ces couples que nous avons rencontrés, qu’ils soient Amérindiens, Bushinengués, Créoles, Hmong, Métropolitains… et qui ont accepté de se raconter, permettent d’observer encore comment l’amour, énergie vitale et universelle, se fraye toujours un chemin.

LES réalisateurs

Léa MAGNIEN

« Après une enfance à Cayenne, je m’en vais étudier à l’Ecole Supérieure d’Aix-en-Provence. J’intègre ensuite l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon où je me forme au métier de costumière. Je fais mes premières armes professionnelles au sein de l’équipe costumes de la série Guyane. C’est là que je rencontre Quentin Chantrel, mon partenaire au sein du Collectif Lova Lova. Ensemble, nous donnons naissance à des créatures flamboyantes au travers de photographies créées en Guyane pour l’essentiel mais également à Belém, à Oaxaca au Mexique, à Marseille ou Clermont-Ferrand. Nous réalisons également des courts-métrages, Je suis un vélo  et  Ici c’est Paris,  et travaillons depuis plusieurs années à un documentaire sur la jeunesse et le carnaval de Cayenne. »

Marvin YAMB

« Professeur des écoles en Guyane, c’est en 2014, lors d’un projet de court-métrage avec mes élèves de CE1, que je me suis décidé à laisser au cinéma une place plus conséquente dans ma vie. J’ai alors décidé de quitter l’Education Nationale pour vouer ma vie au cinéma. J’ai réalisé le court-métrage Pangaqui a reçu le prix du jury et celui du public au festival Prix de Court 2015. La même année j’ai intégré l’équipe de la série Guyane de Canal+ en tant qu’assistant régisseur adjoint. J’ai ensuite entamé un cursus de deux ans à l’école EICAR pour me former à la réalisation. En 2016, j’ai réalisé le court-métrage Le goût du calou sur le transport de cocaïne entre Cayenne et Paris, puis j’ai participé au tournage de la série Maroni d’Arte en tant qu’assistant régisseur adjoint. J’ai réalisé le court-métrage Le voile qui traite de l’inceste et j’ai intégré l’équipe du casting de la série Guyane, saison 2 entre 2017 et 2018. En 2019, j’ai été 2ème assistant Mise en Scène sur le court-métrage Lovena d’Olivier Sagne puis j’ai réalisé le court-métrage Parce que je t’aime qui parle de féminicide. 

Un film de Léa Magnien et Marvin Yamb

France – Guyane / 2020 / 52mn

Berenice Medias Corp
https://www.facebook.com/Berenice-Medias-Corp-116498919754338/

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Jeudi 08/10 – 20h30 
EN PRÉSENCE DES REALISATEURS

  EN LIGNE

• Jeudi 08/10 – 15h30 (heure Guyane)

• Vendredi 09/10 – 20h30 (heure Guyane)

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
X
favicon-fifac

ABONNEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Pour rester informé de l'actualité du FIFAC,
merci de remplir le formulaire ci dessous :