ÉCRANS PARALÈLLES

Marie Galante - La marche de l'Intime
Marie-Galante

Synopsis

Le film est un voyage introspectif, qui revisite l’île où je suis né et que j’ai quittée il y a une trentaine d’années. Porté par le recueil de poèmes Balles d’Or du poète marie-galantais Guy Tirolien, je sillonne les routes et ses chemins, et vais à la rencontre de ses habitants pour explorer son identité, ses paradoxes, ses fragilités, ses espoirs. Marie-Galante a sa façon d’être au Monde très singulière, tout en étant au cœur d’enjeux sociétaux contemporains. Après toutes ces années d’exil, ces nouvelles donnes impliquent que je renouvelle mon regard sur elle et par ricochet sur moi-même.

LE réalisateur

Philippe HURGON

« Dans le cadre de mes activités liées aux domaines multimédia, j’ai été amené à monter des projets s’appuyant sur les pratiques cinématographiques. Intégrer par la suite l’association Varan Caraïbe fut donc une expérience enrichissante à plusieurs titres. Me former pour acquérir les bases du métier (l’écriture, le tournage, la prise de son, le montage, etc…) et par la suite, aborder avec méthode la production. Apprendre par la pratique, l’écriture et la réalisation du webdocumentaire, depuis sa conception jusqu’à sa mise en ligne. Acquérir et appliquer des connaissances théoriques et techniques tout au long d’un processus de travail en équipe. Pouvoir aborder des thèmes qui me tiennent à coeur, transmettre des savoirs, faire évoluer mon regard sur l’autre et sur moi même, partager des émotions, un sens critique, des temps de rencontres… Ce sont là des prismes de lectures qui animent mon intérêt pour le format documentaire en cinéma direct. Que ce soit dans un cadre institutionnel, culturel, pédagogique, etc…, mes désirs de réalisations s’articulent autour d’un modèle proche du cinéma Varan initié par Jean Rouch ou celui du GREC dont j’ai suivi une résidence. Des rencontres qui ont bien évidemment favorisé des synergies qui m’ont permis de partager et/ou de travailler sur des projets différents. »

Un film de Philippe Hurgon

France- Guadeloupe / 2019 / 52mn

Kontras Prod
kontras.prod

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Vendredi 09/10 – 22h

  EN LIGNE

• Jeudi 08/10 – 22h (heure Guyane)
• Vendredi 09/10 – 15h30 (heure Guyane)

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

kafe negro - une histoire de migrations

Synopsis

Kafe Negro raconte l’histoire de migrations autour d’un petit grain devenu la seconde matière première sur le marché global. Il s’agit d’abord de la migration du savoir-faire des Français de St Domingue, 1er producteur mondial de café au 18ème siècle, qui s’expatrient vers Cuba fuyant la révolution haïtienne et introduisent « la révolution du café à Cuba ». Mais essentiellement ce film raconte les vagues de migrations des travailleurs haïtiens qui ont, au fil du temps, profondément transformé la culture et la démographie de l’île et permis le développement de cette caféiculture à Cuba.

À une époque où les migrants du Sud vers le Nord défraient les chroniques et servent d’alibi aux grands retours des mouvements populistes et nationalistes en Occident, l’Histoire nous rappelle que ces grands déplacements de populations ont aussi affecté les colons d’hier, nantis d’aujourd’hui.

LE réalisateur

Mario Delatour

Mario Delatour est né en 1955 à Caracas de parents haïtiens et a grandi à Port-au-Prince et à New York. Tour à tour caméraman, administrateur et délégué de production, notamment sur les films The serpent and the rainbow (WesCraven), Royal Bonbon (Charles Najman), il crée Amistad Films en 2004, destiné à apporter un soutien logistique, administratif et humain aux productions étrangères souhaitant travailler en Haïti et en République dominicaine. En tant que réalisateur, on lui doit les films 40 ans aprèsRoussan Camille (2002), Un certain bord de mer (2005), Ayitijodi a : Vyolans ou lapè ?Haïti aujourd’hui : Violence ou la paix ? (2006), Victorieux ou Morts mais Jamais prisonniers (2014), De Kiskeya à Haïti. Où sont passés nos arbres ? (2016).

Un film de Mario Delatour

Haïti / 2020 / 52mn

Amistad Film

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Jeudi 08/10 – 20h30

  EN LIGNE

• Jeudi 08/10 – 14h (heure Guyane)

• Vendredi 09/10 – 20h30 (heure Guyane)

  À LA TV
La 1ère Guyane, Guadeloupe, et Martinique

• Jeudi 08/10 21h15

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Synopsis

Après le passage de l’ouragan Irma, l’île est ravagée. Les habitants de Saint-Martin sont coupés du monde. Leur téléphone en main, ils témoignent de ce chaos si soudain. Une fois les connexions rétablies, les vidéos et photos partagées prennent alors des proportions inhabituelles. Sur Youtube, Facebook, et Whatsapp, les témoins partagent leurs inquiétudes, leurs colères et leur solidarité. Lydia n’a plus de nouvelles de sa maman, Kat Suzy multiplie les appels à la solidarité, Hervé s’adresse à son téléphone en plein moment de panique, comme pour se rassurer. À leur tour, des internautes commentent et participent à ce tourbillon médiatique. Un tourbillon où chaque individu isolé participe au mouvement collectif. Que faisons nous de notre espace public numérique ? Irma 2.0, c’est l’autre ouragan qui a balayé les codes de l’information à l’ère du numérique.

La réalisatrice

Bénédicte Jourdier

Bénédicte Jourdier est journaliste. Elle travaille principalement pour les journaux télévisés, locaux et nationaux (France3, AFPtv). Sensible à l’image, elle a commencé par la photo pour ensuite s’initier à la vidéo et au montage. Après des étapes à Montréal, Paris, Toulouse et Limoges, elle est arrivée en Guadeloupe en 2015, pour un poste de chef d’édition. Forte de ces expériences, elle s’est lancée en freelance en 2016, ce qui lui permet de travailler aussi pour la presse écrite qu’elle aime tout autant. Depuis elle a monté une exposition photo, écrit deux documentaires et participe à plusieurs projets longs formats, entre deux reportages news.

Un film de Bénédicte Jourdier

France – Guadeloupe / 2020 / 48mn

Marianne Prod’ Antilles Guyane
https://www.facebook.com/marianneprod.antillesguyane.3

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Vendredi 09/10 – 20h30

  EN LIGNE

• Jeudi 08/10 – 20h30 (heure Guyane)
• Vendredi 09/10 – 14h (heure Guyane)

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

du carre au cercle - figure d'une itinérance de création

Synopsis

Les quadrilles sont un des éléments du patrimoine culturel immatériel des Antilles françaises et de la Guyane. La chorégraphe Chantal Loïal et lʼéquipe artistique de la compagnie Difé Kako sont allés à la rencontre des personnes détentrices de ces patrimoines afin dʼétablir des dialogues avec dʼautres danses à figures, les danses urbaines contemporaines. Il sʼagissait de mettre en friction les cultures pour en faire émerger de nouvelles formes. Le processus de création de la pièce Cercle égal demi-cercle au carré est la colonne vertébrale de ce documentaire immersif : une créolisation moderne née de la rencontre des générations, des territoires, des arts comme source de fécondation interculturelle. En toile de fond, les pensées dʼEdouard Glissant nourrissent le propos artistique, pour créer cet hymne vivifiant du Tout-monde.

LE réalisateur

Christian Foret

Au milieu des années 90, les réalisations de Christian Foret sont variées : spots publicitaires, clips-vidéo, émissions TV, films institutionnels. Depuis 2006, il s’oriente vers des formats plus longs, principalement films de commande et documentaires. Les thèmes abordés sont sociaux et contemporains, liés à l’histoire ou à l’art et la culture. En réflexion perpétuelle sur l’image caribéenne et toujours en quête de sens, il partage son temps entre projets personnels de création et documentaires. Il intervient également en tant que formateur auprès de diverses institutions.

 

Un film de Christian Foret

France – Martinique / 2019 / 55mn 

Difékako
https://www.difekako.fr

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Jeudi 08/10 – 22h

  EN LIGNE

• Jeudi 08/10 – 15h30 (heure Guyane)

• Vendredi 09/10 – 22h (heure Guyane)

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

guadeloupe, les victimes de la route

Synopsis

En Guadeloupe, nombreuses sont les victimes d’accident de la circulation. Automobilistes, motards, piétons, tous sont concernés par ce fléau qui frappe régulièrement les routes de cette île paradisiaque brisant de nombreuses vies. Mais comment expliquer un tel phénomène sur un archipel d’à peine 400 000 habitants ?

LE réalisateur

Davy Lama

« Originaire de Guadeloupe et d’Algérie, je suis un réalisateur audiovisuel multimédia passionné de techniques d’images et de sons. J’aime aller à la rencontre de l’autre, voyager, partager, découvrir et apprendre de nos différences.  Après plusieurs années passées au sein du groupe Trace TV à réaliser des reportages et documentaires en France, aux Antilles et en Afrique, j’ai travaillé pour différentes sociétés de production pour les chaînes du groupe M6 et France Télévisions sur divers formats. Désormais producteur, réalisateur et journaliste, Guadeloupe, les victimes de la route est mon deuxième documentaire tourné à la Guadeloupe pour le groupe France TV, après Tuning une passion Gwada  qui raconte la passion des Guadeloupéens pour la personnalisation des voitures… »

Un film de Davy Lama

France – Guadeloupe / 2020 / 52mn

V2L Productions – Riddim Production
https://www.riddimproduction.com

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Mercredi 07/10 – 22h

  EN LIGNE

• Mardi 06/10 – 22h (heure Guyane)

• Mercredi 07/10 – 17h (heure Guyane)

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Men sa Lanmè Di (Ainsi parla la mer)
Men-sa-Lanmè-Di-Ainsi-parle-la-mer-

Synopsis

La Mer d’Haïti comme vous ne l’avez jamais vue, ni entendue. Dans ce documentaire, la Mer raconte son histoire avec le peuple haïtien. Vague après vague, la Mer caresse ses richesses, dévoile ses mystères, et pousse un cri d’alarme. De la surexploitation de ses ressources aux effets du changement climatique en passant par la pollution, la Mer vous raconte ses péripéties tout en vous plongeant dans ses différentes nuances de bleu. Elle expose avec franchise et candeur les défis à relever et les opportunités à saisir avant qu’il ne soit trop tard. Des prêtresses vaudou, des pêcheurs, des marchandes, des artistes, des entrepreneurs, des experts urbanistes, historiens, biologistes, des experts climatiques, toutes et tous des enfants d’Haïti, viennent faire corps avec leur Mer qui leur donne aussi la parole dans son récit. Ce film est une invitation au voyage. Une invitation à la découverte mais aussi à la prise de conscience : l’horizon d’Haïti sera côtier ou ne sera pas.

LE réalisateur

Arnold ANTONIN

Arnold Antonin est connu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays pour son engagement social, politique et culturel. Avec plus de 60 films à son actif, il a réalisé le premier long-métrage haïtien.

Il a été honoré pour l’ensemble de son œuvre dans le cadre de la remise du Prix Djibril Diop Mambety au Festival International de Cinéma de Cannes en 2002. Il a eu trois fois consécutives le Prix Paul Robeson du meilleur film de la Diaspora africaine au FESPACO à Ouagadougou en 2007, 2009 et 2011, ainsi que de nombreux prix et mentions dans différents festivals pour ses documentaires et ses films de fiction. Il a été président de l’Association Haïtienne des Cinéastes (AHC) de 2005 à 2009.

Il a fondé en 1986 le Centre Pétion-Bolivar, dont l’un des objectifs premiers est d’encourager la démocratisation du secteur de l’audiovisuel en Haïti. C’est aussi à travers cette organisation que Arnold Antonin réalise ses documentaires et fictions. 

Un film de Arnold Antonin

Haïti / 2020 / 49mn / Créole haïtien sous-titré français

Centre Pétion-Bolivar
https://arnold-antonin-films.myshopify.com/

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Mardi 06/10 – 19h

  EN LIGNE

• Mardi 06/10 – 14h (heure Guyane)

• Mercredi 07/10 – 19h (heure Guyane)

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Cuba entre Sol y Luz
CUBA-ENTRE-SOL-Y-LUZ-still

Synopsis

À première vue, ce qui ressemble à un vieux bâtiment abandonné à La Havane a été la tombe des soldats de l’occupation britannique, le berceau du socialisme en Amérique et le cimetière de centaines de bébés, victimes du premier camp de concentration reconnu dans le monde. Environ 380 ans d’Histoire sont derrière ces murs dont plusieurs présidents ont essayé de se débarrasser.

LA réalisatrice

Simone DE SOUSA MESQUITA

Archéologue, titulaire d’un doctorat en études visuelles (Université fédérale de Rio de Janeiro). Elle a travaillé pour une série télévisée en 13 épisodes, Bom Dia Arqueologia, qui présente un sujet sans précédent à la télévision brésilienne. Elle est diplômée du « Masters of Documentary Filmmaking » de l’École Internationale de Cinéma et de Télévision de San Antonio de los Baños (EICTV), Cuba, et a également participé à trois cours offerts par cette école : « Introduction au scénario », « Introduction à la réalisation de films » et « Réalisation de films documentaires ».

Un film de Simone de Sousa Mesquita

Brésil – Cuba / 2019 / 52mn / Portugais sous-titré français

Doc & Rio Filmes
https://www.docrio.com

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN PLEIN AIR
À ST-LAURENT DU MARONI
AU CAMP DE LA TRANSPORTATION

• Mardi 06/10 – 20h30

  EN LIGNE

• Mardi 06/10 – 15h30 (heure Guyane)

• Mercredi 07/10 – 20h30 (heure Guyane)

  À LA TV
La 1ère Guyane, Guadeloupe, et Martinique

• Mardi 06/10 – 21h35

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2020

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
X
favicon-fifac

ABONNEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Pour rester informé de l'actualité du FIFAC,
merci de remplir le formulaire ci dessous :