2021

La disparition
La disparition

Synopsis

Dans le nord du Pérou, au plus profond de la jungle amazonienne, Amadeo est le dernier Taushiro. Il est âgé, son corps est fatigué, il sait qu’il va bientôt mourir. Nous le suivons dans sa solitude et ses rituels. Il utilise sa langue native pour parler aux arbres, aux esprits des animaux qu’il chasse et à son frère décédé il y a des années. En le suivant au plus près, le film laisse à penser un récit plus grand : la destruction de l’Amazonie, la disparition des peuples indigènes et de leurs cultures.

LE RÉALISATEUR

Jonathan MILLET

Jonathan Millet est né à Paris. Après des études de philosophie, il part de longues années filmer des pays lointains ou inaccessibles pour des banques de données d’images. Seul avec sa caméra, il traverse et filme une cinquantaine de pays (Iran, Soudan, Pakistan, toute l’Amérique du Sud, le Proche-Orient, l’Afrique de long en large).  Il réalise trois courts-métrages, Old Love Desert (2012), Tu tournes en rond dans la nuit et tu es dévoré par le feu (2015), Et toujours nous marcherons (2016) et un moyen-métrage, La Veillée (2017).  Il réalise également le long-métrage documentaire Ceuta, douce prison. En 2017, il achève son projet documentaire, Dernières nouvelles des étoiles, tourné en Antarctique.  Jonathan développe actuellement son premier long-métrage de fiction. 

 

Un film de Jonathan Millet

France – Colombie / 2020 / 56’ / Espagnol VOSTFR

Dublin Films

http://dublinfilms.fr/

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 15/10

en Guyane – Haïti 

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Sur les traces de Frantz Fanon
FRANTZ FANON

Synopsis

Qui était Frantz Fanon, l’auteur des Damnés de la terre et de Peau noire, masques blancs, ce penseur et psychiatre panafricain engagé dans les luttes anti-colonialistes ? Né Martiniquais, Fanon n’a pas encore 20 ans lorsque, les armes à la main, il débarque sur les plages de Provence en août 1944 avec des milliers de soldats de la « France libre » pour la plupart venus d’Afrique, pour libérer le pays de l’occupation nazie. Il deviendra psychiatre et s’engagera dix ans plus tard aux côtés des algériens, dans leur combat pour l’Indépendance. Décédé à l’âge de 36 ans, il laisse une œuvre majeure sur les rapports de domination entre colonisés et colonisateurs, sur les ressorts du racisme et l’émergence d’une pensée d’un Tiers-monde en quête de liberté. 60 ans après sa disparition, nous partons sur les traces de Frantz Fanon, aux côtés de ceux qui l’ont côtoyé, pour redécouvrir cet homme d’exception.

LE RÉALISATEUR

Mehdi LALLAOUI

Auteur, réalisateur et écrivain, Medhi Lallaoui a réalisé plus de 45 films documentaires, dont la série En finir avec la guerre (5X52mn, 2007-2012) qui a reçu le prix Etoile de la SCAM en 2010. Il a fait partie du jury de la première édition du Fifac 2019.

Un film de Medhi Lallaoui

France / 2021 / 1h30

Mémoires Vives Productions

mvprods@wanadoo.fr

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 14/10

en Guyane – Outre-mer – Haïti – France hexagonale  

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Fanfant Family
Fanfan Family

Synopsis

Les « FANFANT », c’est une partie de l’histoire de la Guadeloupe qui s’écrit en musique. C’est cette famille de musiciens sur plusieurs générations qui va nous entraîner, avec ce film documentaire, dans un voyage musical à travers l’histoire de la culture créole sur fond de biguine, de mazurka, de musiques caribéennes et de jazz. Roger Fanfant faisait découvrir la musique de Guadeloupe et des Caraïbes à l’exposition universelle de 1937. Aujourd’hui ses arrière-petits-fils perpétuent la tradition. Leur histoire nous parle du patrimoine culturel guadeloupéen et de la construction d’une identité multiple et métissée.

LE RÉALISATEUR

Vincent DUMESNIL

Vincent DUMESNIL, après un DESS en informatique et un tour du monde, choisit la réalisation documentaire. Il travaille sur plusieurs films documentaires sur des sujets sociaux comme dans Classe d’accueil, où le spectateur partage le quotidien de lycéens non francophones, dans leur parcours à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur de l’établissement scolaire. Sur ces thèmes de sociétés, il a également réalisé 2 documentaires pour France Ô, Les Rapanui en résistance (52’) sur les problèmes écologiques qui touchent l’île de Pâques et le mouvement indépendantiste qui s’y développe, et un film sur la réappropriation culturelle du peuple Rapanui de l’île de Pâques : Ile de Pâques, la quête des origines (52’). Ce désir de faire partager la culture se retrouve dans son film, Les ciels d’Alexandre Trauner, un des plus grands décorateurs du cinéma, produit par Richard Copans des Films d’ici, documentaire largement remarqué par la presse. Son premier documentaire Nizwa dans le sillage de Henry de Monfreid (52’) était déjà sur un sujet culturel, l’écrivain aventurier Henry de Monfreid, diffusé sur chaînes de télévision et sélectionné dans de nombreux festivals. Par ailleurs, il a également travaillé avec l’Education Nationale et l’Académie de Paris sur un projet exceptionnel, financé par le Fonds Social Européen (FSE) en réalisant 2X52 minutes : L’autre est mon avenir, projetés au cinéma le Louxor à Paris et en exploitation DVD.

Un film de Vincent Dumesnil

France – Guadeloupe / 2021 / 52’

Zycopolis Productions, Artimon films

https://zycopolis.com/fr

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 13/10

en Guyane – Outre-mer –  France hexagonale  

  Sur La 1ère  Guadeloupe

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Outdeh – The Youth of Jamaica
OUTDEH

Synopsis

Outdeh propose un portrait de la jeunesse jamaïcaine : une nouvelle génération en pleine transition, déterminée à se débarrasser des vieux schémas ancrés dans la société, et à contribuer, avec un état d’esprit moderne, à une nouvelle compréhension de la culture de cette île.

Le réalisateur

Louis Amon Josek

Louis Amon Josek né en 1994 à Cologne en Allemagne, est un jeune réalisateur. Après plusieurs années de travail sur plusieurs productions cinématographiques en tant que directeur de la photographie, Louis a enfin trouvé son rôle de réalisateur et développé son art, qui est au-delà du courant dominant : jeune, frais et intime. Outdeh est son premier film, illustrant la quête de la jeunesse de la Jamaïque et un profond changement culturel sur cette île. Ce n’est pas seulement un documentaire sur les luttes et les premiers pas d’une nouvelle génération mais aussi un premier pas pour le réalisateur lui-même pour laisser sa trace sur le terrain du cinéma artistique.

Un film de Louis Amon Josek

Jamaïque – Allemagne / 2019 / 1h18 / Anglais VOSTFR

Red Bull Media House

https://www.redbull.com/int-en/

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 16/10

en Guyane – Outre-mer – Haïti – France hexagonale  

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Patrick Chamoiseau,
ce que nous disent les gouffres
Patrick Chamoiseau ce que nous disent les gouffres

Synopsis

Un voyage au cœur des émotions créatrices de l’artiste-écrivain prix Goncourt, Patrick Chamoiseau. Du premier manuscrit, aux carnets de notes contemporains : « partir d’un impossible, à la recherche des conjonctions de forces ». Sa mère Man Ninotte, son père réciteur de La Fontaine, ses instituteurs, sa « senthimenthèque » : Faulkner, Villon, Garcia Marquez, Césaire, San Antonio, Rabelais, René Char, Édouard Glissant… Né en 1953 en Martinique, forgé dans la créolité et grandi sur les cendres de l’esclavage, il nous rappelle qu’ici, les morts sont partout, amérindiens, esclaves, nègres marrons, sans sépulture. Domination, exploitation esclavagiste et coloniale. Migrations, métissages, créolisation, errance dessinent aujourd’hui l’avenir de notre monde. Patrick Chamoiseau dresse un réquisitoire contre la mondialisation et le capitalisme. Une poétique de la résistance. Il pose à chacun d’entre nous la seule question qui vaille : le Monde a-t-il une intention ?

LES RÉALISATEURS

Jean-François RAYNAUD

Yves CAMPAGNA

Bruno GUICHARD

Depuis une vingtaine d’années, Jean-François Raynaud et Yves Campagna ont développé une pratique de co-réalisation de films documentaires avec la même curiosité toujours en éveil pour de nouvelles rencontres. Auteurs-réalisateurs, ils n’en sont pas moins artisans dans l’âme, allant jusqu’à filmer pour l’un et enregistrer le son pour l’autre de tous leurs films. Souvent leur préférence est allée au portrait ; là où la relation s’enrichit mutuellement. Du combat des femmes à la pratique du politique, de l’autisme à la douleur chronique, de la littérature à la musique, les films des deux documentaristes adviennent le plus souvent grâce à une rencontre. Ainsi le long-métrage consacré à François Maspero et déjà réalisé avec Bruno Guichard. C’est à cette occasion que s’est amorcée l’idée du portrait aujourd’hui consacré à Patrick Chamoiseau. Bruno Guichard, producteur et réalisateur, travaille aussi dans le domaine de l’édition (Direction de l’ouvrage Les tremblements du monde, écrire avec Patrick Chamoiseau– éd. A plus d’un titre, 2009).

Un film de Jean-François Raynaud, Yves Campagna, Bruno Guichard

France – Martinique / 2020 / 74’

 Vie des hauts production

http://www.vie-des-hauts-production.com/

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 16/10 en Guyane- Outre-mer – Haïti – France hexagonale

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Brave

Synopsis

Cébé, ma mère, une modeste femme de ménage vivant en France, décide de rentrer en Haïti pour enfin organiser une cérémonie qu’elle aurait dû faire il y a 24 ans, suite au décès de sa mère, une prêtresse vodou. Elle espère ainsi mettre fin aux malheurs qui s’abattent sur la famille.

LE RÉALISATEUR

Wilmarc VAL

Wilmarc Val est né à Dessalines, une commune d’Haïti. Il arrive en France à l’âge de 4 ans et grandit en Seine Saint-Denis. Dès l’enfance, il se passionne pour l’astronomie, puis pour le cinéma, un amour avec lequel il renoue à la fin de ses études de journalisme. Il réalise plusieurs films d’école durant son cursus en faculté de cinéma. Depuis il continue d’explorer ses thèmes de prédilection : le temps, les origines et l’invisible. Il réalise un court-métrage intitulé Avant que les lumières s’éteignent où Raphaël Thiery campe un vieux forain coincé entre son manège et ses souvenirs. Dans le même temps il achève son film court documentaire Brave, préacheté par France 3, faisant écho à son histoire familiale et au vodou.

Un film de Wilmarc Val

France – Haïti / 2021 / 26’ / Français, Créole haïtien

Ysé Production

https://yseproductionscom.wordpress.com/

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 13/10 en Guyane – Outre-mer – Haïti – France hexagonale

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Écoutez le battement de nos images
Écoutez le battement de nos images

Synopsis

Écoutez le battement de nos images aborde la construction de la base spatiale de Kourou (Guyane française), à travers le regard d’une jeune Guyanaise, qui observe la transformation de son territoire comme une spectatrice. Combinant l’enquête de terrain et un processus de montage d’images d’archives, ce film aborde la conquête spatiale française d’un point de vue inédit.

LES RÉALISATRICE et REALISATEUR

Audrey JEAN-BAPTISTE

Audrey Jean-Baptiste est une réalisatrice de films documentaires et de fictions. Elle travaille entre la France et la Guyane française. Ses films abordent les questions de race, de genre et de sexualité. Son premier film documentaire Fabulous (2019) a été sélectionné dans une cinquantaine de festivals internationaux comme l’IDFA et le FIFAC (Prix des Lycéens 2019). Une sortie nationale était prévue pour le 9 décembre 2020. Son deuxième film, Écoutez le battement de nos images, coréalisé avec son frère Maxime Jean-Baptiste, a été sélectionné à CPH : DOX, Hotdocs et au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Son troisième film Adieu l’enfance (2021) produit par Grand Huit Films est actuellement en post-production.

Maxime JEAN-BAPTISTE

Maxime Jean-Baptiste est un cinéaste basé entre Bruxelles et Paris. Il est né et a grandi dans le contexte de la diaspora guyanaise et antillaise en France, d’une mère française et d’un père guyanais. Son intérêt en tant qu’artiste est de creuser la complexité de l’histoire coloniale occidentale en détectant la survivance des traumatismes du passé dans le présent. Son travail audiovisuel et de performance se concentre sur les archives et les formes de reconstitution comme perspective pour concevoir une mémoire vivante et incarnée. Son premier film Nou voix (2018) a été sélectionné dans une trentaine de festivals et expositions d’art, et a reçu le prix du jury au Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris (FR). Son prochain film, Moune Ô (2021), est en cours de distribution.

Un film de Audrey Jean-Baptiste et Maxime Jean-Baptiste

France – Guyane / 2021 / 15’ / Français, Créole guyanais

Observatoire de l’espace du CNES

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 12/10 en Guyane – Outre-mer – France hexagonale – Haïti

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

AVANT-PREMIÈRE

L'image extractive
Screenshot

Synopsis

Fabriquée grâce à des sels d’argent, l’image argentique est appréhendée dans une chaîne de production à plusieurs niveaux : l’exploitation minière, le jeu des cours boursiers et enfin la production d’informations (data-mining). Le récit débute avec les premiers grands gisements de l’Amérique colonisée et le mythe du trésor de l’Eldorado. Il se poursuit avec les recherches de Balthazar Gerbier sur le site guyanais de la Montagne d’Argent. Le projet a été réalisé suite à une résidence au CARMA, centre d’art et de recherche de Mana et dans l’entreprise SIAL, label RJC, exploitant alluvionnaire artisanal de Guyane.

LA RÉALISATRICE

Daphné LE SERGENT

Daphné Le Sergent mène un travail artistique et théorique sur les différentes spatialisations du sensible et sur une image comme forme de mémoire. Celle-ci y est envisagée dans un dialogue entre différents médiums (photo – dessin, vidéo et poésie) ainsi que dans le contexte plus large d’une activité scopique, permettant de passer de la question du « quoi » à celle du « comment », de l’étiquette nominative des objets visuels à leurs configurations formelles et à l’habitus sensoriel qui y est convoqué. Ainsi sa recherche est-elle à situer dans le contexte plus large d’une anthropologie de l’art. Entre 2018 et 2020, elle a effectué trois résidences au CARMA, Centre d’art et de recherche de Mana (Guyane).

Un film de Daphné Le Sergent

France – Guyane / 2021 / 20 min

CARMA

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 12/10 en Guyane – Outre-mer – Haïti – France hexagonale

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

AVANT-PREMIÈRE FRANCOPHONE

A Tradicional Família Brasileira Katu
the Tradicional Família Brasileira Katu Poster

Synopsis

Réalisé en 2007, un essai photographique, réalisé en reconnaissance des racines indigènes, dépeint douze adolescents appartenant à Eleutério do Katu, RN Brasil. Douze ans plus tard, le photographe revient à Katu à la recherche de ces protagonistes, devenus adultes, pour connaître leurs trajectoires personnelles et leurs visions du monde.

LE RÉALISATEUR

Rodrigue SENA

Photographe et réalisateur audiovisuel, Rodrigo Sena est resté dans le photo-journalisme pendant 10 ans. Il a réalisé des courts-métrages primés tels que O Menino do dente de Ouro (2015), film lauréat de la Mostra de cinema de Gostoso, Couscous Peitinho (2017), primé au Victoria Film Festival. Rodrigo Sena finalise actuellement Encantarias, une série télévisée qui met en scène les religions afro-indigènes, et développe son premier long-métrage. Il a commencé ses recherches dans l’univers des religions afro-indigènes en 2003 et a continué sa démarche et ses études jusqu’à ce jour. Prenant cet objet comme point de départ pour certains de ses films, Rodrigo Sena élargit sa réalisation avec la création de Cine Terreiro, un festival de cinéma qui aborde des thèmes liés au sacré. Il développe également des projets à travers sa société de production Ori Audiovisual.

 

Un film de Rodrigo Sena

Brésil / 2020 / 25’ / Portugais VOSTFR

O Audiovisual – Studium Produções – ABOCA Audiovisualri

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 15/10

en Guyane – Outre-mer – Haïti – France hexagonale  

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

carbon

Synopsis

Nivardo et Ismael, âgés de plus de soixante-dix ans, produisent du charbon de bois pour survivre dans le contexte économique actuel de Cuba. Nuit après nuit, les deux meilleurs amis surveillent un processus de transformation, caché derrière une fumée épaisse. Entourés par l’obscurité, ils se battent et n’abandonnent pas face à un travail dangereux et épuisant. Seul leur soutien mutuel leur permet de continuer. Épuisés, ils se distraient pendant un moment et risquent le fruit de leurs efforts.

LE RÉALISATEUR

Davide TISATO

Davide Tisato est entré en contact avec le monde du cinéma à l’âge de 18 ans, en travaillant comme projectionniste dans un petit cinéma de province. Cette rencontre avec le matériel cinématographique 35 mm a éveillé son intérêt pour le cinéma et l’a amené à créer des pièces d’art vidéo. Au cours de ses études de sociologie, menées en Espagne, au Portugal et en France, il crée plusieurs projets interdisciplinaires entre les sciences sociales et les formes d’expression audiovisuelles. Il a également commencé à utiliser des méthodologies issues de l’anthropologie visuelle dans ses travaux de recherche. Sa passion pour la réalisation de films l’a conduit à faire le master « Documentaire de création » à l’EICTV de San Antonio de los Baños en 2018. Après ses études, il reste plus longtemps à Cuba pour réaliser Carbón, son premier documentaire produit professionnellement. Aujourd’hui, il continue à travailler sur des projets qui se situent entre le cinéma et les sciences sociales. 

Un film de Davide Tisato

France – Cuba / 2020 / 26’ / Espagnol VOSTFR

Les soeurs Jaouen

OÙ VOIR LE FILM ?

  EN LIGNE

Disponible le 16/10

en Guyane – Outre-mer – Haïti – France hexagonale  

Regardez la bande annonce

RETROUVEZ LES FILMS SÉLECTIONNÉS POUR LE FIFAC 2021

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
X
favicon-fifac

ABONNEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Pour rester informé de l'actualité du FIFAC,
merci de remplir le formulaire ci dessous :